Tiers Lieux // Les fondements du prototype

Le prototype Tiers Lieux... vers un parcours d'accompagnement




Une cartographie des Tiers Lieux en Région


Un témoignage inspirant

Pauline Metton, directrice de La Fruitière numérique, un tiers lieu basé à Lourmarin et dédié aux nouveaux usages numériques. Ouvert à tous, il propose un grand nombre de services : laboratoire de fabrication numérique, espace Multimédia, coworking, salles de séminaires et de conférences, accueil de résidences, etc.


L'invitée a présenté le processus de création de ce tiers lieux, son mode d'animation, sa gouvernance et ses usagers.


Les fondements des prototypes

* Les besoins des opérateurs culturels qui veulent devenir tiers-lieu ou proposer des services attenants.

Il en est ressorti l'expression de plusieurs besoins pour pouvoir imaginer son tiers-lieu culturel, au travers des termes : expérimentation, formation, immersion, diagnostic, évaluation, ressources, pragmatisme, modèle éco, comparatif à l'international, design thinking, reconnaissance, identité artistique.


* La définition de ce que pourrait être un tiers-lieu culturel

L'adjectif culturel accolé au concept tiers-lieu a soulevé des interrogations.


* Le choix du prototype, qui s'est d'abord orienté sur un pool d'accompagnement en région au vu de l'état des lieux des formations existantes aujourd'hui en France,

puis le besoin pour les opérateur culturels d'avoir un accompagnement tourné vers la pratique a fait pencher la discussion sur une formation-action.

Le prototype doit avoir un côté pragmatique, adapté à l'action concrète.


* Le format du prototype : un parcours d'accompagnement qui prendrait la forme d'une balade de plusieurs jours avec des haltes dans des tiers-lieux ciblés de la région (1 journée / 1 tiers-lieu / 1 thématique)

Timing au printemps 2020, avec un relais auprès des collectivités territoriales (Union des Maires et Départements)